MBZ, un « frère » de Mohammed VI à la tête des Emirats Arabes Unis

0

C’est un «frère» du roi Mohammed VI du Maroc, le prince héritier d’Abou Dhabi, Mohammed ben Zayed, qui a été élu Président des Emirats Arabes Unis, une riche monarchie du Golfe. Il succède à son demi-frère, Khalifa ben Zayed Al-Nahyane, décédé vendredi.

Un ami du Maroc, Mohammed ben Zayed, est devenu, depuis samedi 14 mai 2022, le nouveau Président des Emirats Arabes Unis. C’est un homme du sérail qui a été porté à la magistrature suprême de ce riche pays du Golfe, puisqu’il connaît bien cette fonction qu’il a officieusement occupée des années durant, notamment depuis 2014, lorsque son demi-frère a été victime d’un AVC (accident vasculaire cérébral). Pendant près d’une décennie, il a aidé le pays à se hisser à un haut niveau diplomatique et militaire au Moyen-Orient.

Celui dont la nomination a été votée à l’unanimité par les membres du Conseil suprême de la fédération des Emirats est un soldat de formation. Il a été formé dans la célèbre académie militaire britannique de Sandhurst, où il est sorti diplômé en 1979. Au retour dans son pays, il a occupé d’importantes fonctions, devenant commandant des forces aériennes, chef d’état-major adjoint et puis chef d’état-major en 1993.

Surnommé « MBZ », il a le grade de général et assume de fait le commandement des forces armées. Il est le troisième fils de cheikh Zayed ben Sultan Al-Nahyane, premier Président et père-fondateur de la fédération des Emirats. Sous sa direction de facto, le prince a signé, en 2020, la normalisation avec Israël, dans le cadre d’un accord avec les Etats-Unis. Il sera suivi d’ailleurs par son «ami et frère» du Maroc, le roi Mohammed VI, qui, dans la même veine, a normalisé les relations de son pays avec l’Etat hébreu.

Sur le continent, « MBZ », outre sa proximité avec le roi du Maroc, ne cache pas son soutien au régime du Président égyptien Abdel Fattah al-Sissi. Aussitôt après son accession au pouvoir, le roi du Maroc lui a d’ailleurs adressé un message pour lui exprimer ses «chaleureuses félicitations et ses vœux les meilleurs, implorant le Très-Haut de guider ses pas et de lui accorder succès dans la conduite du peuple émirati frère vers davantage de progrès et de prospérité».

Le souverain s’est dit convaincu que Cheikh Mohammed Ben Zayed Al Nahyane sera, «grâce à ses hautes qualités humaines et à sa perspicacité des grands dirigeants, un digne successeur d’un digne prédécesseur, pour mener son pays frère vers davantage de grandeur, de gloire et de progrès, tout en poursuivant, chose qui n’est pas étrangère à son honorable personne, la défense des causes justes de la Oumma arabe et islamique et le renforcement des relations de coopération et de solidarité entre ses Etats».

Mohammed VI n’a pas manqué d’insister sur sa «profonde satisfaction des liens de fraternité sincère, d’estime mutuelle et de fidélité constante qui nous lient personnellement et nos deux familles, ainsi que des relations de solidarité agissante et de coopération fructueuse unissant nos deux pays, des liens qui vont, nous n’en doutons point, devenir plus solides et plus forts grâce à notre volonté commune de hisser nos relations bilatérales distinguées à un niveau qui sert de modèle dans les relations interarabes». Un message qui en dit long sur les relations entre les deux hommes.

Leave A Reply

Your email address will not be published.