Qui est Nouhou Tolo, le nouveau chouchou des Camerounais ?

0

Natif de Douala, le jeune latéral gauche des Sounders de Seattle en Major League Soccer (D1 américaine), est le nouveau chouchou du public camerounais. Il fait d’ailleurs l’unanimité chez les supporters, qui voient en lui comme le véritable détonateur du jeu des Lions Indomptables. Un véritable dévoreur d’espace et capable d’occuper à lui seul le couloir gauche de son équipe, à l’image d’un certain Roberto Carlos à l’époque avec le Real Madrid et le Brésil.

Envoyé spécial au Cameroun,

Omniprésent dans le couloir gauche du Cameroun face au Burkina Faso (2-1), dimanche dernier, en match d’ouverture de la 33ème édition de la Coupe d’Afrique des Nations, le jeune Nouhou Tolo fait désormais parler de lui. C’est lui qui a provoqué le premier penalty pour l’égalisation des Lions Indomptables (40’). Vif, teigneux, rugueux et très généreux dans l’effort, Nouhou Tolo aurait pu jouer avec un autre pays que le Cameroun.

En effet, il est le fils d’immigrés maliens en Afrique centrale. Sa mère, Aïcha Tolo, serait décédée, tandis que son père Issiaka Tolo vit toujours avec ses frères et sœurs. L’une d’entre elles serait présentement mariée et vit à Bamako, au Mali. Pour mieux connaître le parcours de ce jeune talent qui séduit tout le Cameroun et plusieurs clubs anglais et italiens, nous sommes allés à la rencontre de ses proches parents. Il s’agit de son oncle El Hadj Hamidou Tolo, qui a élevé Nouhou sous son aile protectrice.

 

El Hadj Hamidou Tolo, oncle de Nouhou
El Hadj Hamidou Tolo, oncle de Nouhou

Trouvé à la rue Acquah Palace, à Douala, l’homme a bien voulu évoquer l’enfance du nouveau chouchou du public camerounais. « Nouhou Tolo est mon fils. Je suis le jeune frère à son père Issiaka Tolo. Déjà quand il avait 8 ans, un Camerounais était venu me voir à la maison dans l’intention de le conduire dans un centre de formation à Douala, après avoir été séduit par son talent. Comme à l’époque j’ai compris que Nouhou adorait jouer au football, j’ai finalement accepté de l’envoyer avec son frère, mon fils Mohamed Tolo », a-t-il raconté.

« Mais, à la différence de Nouhou, Mohamed préférait étudier plutôt que jouer au football. J’ai alors envoyé ce dernier au Mali et Nouhou a continué à jouer au football ici au Cameroun. C’est pour vous dire que Nouhou a donc été formé ici au Cameroun. Seulement, son premier transfert a échoué à cause du statut du Rainbow Bamenda. Mais, Nouhou Tolo, qui voulait véritablement s’imposer dans le milieu du football, a continué de bosser pour intégrer d’autres clubs locaux au Cameroun », a poursuivi l’oncle du joueur.

Mohamed (gauche) et Nouhou Tolo (droite)
Mohamed Tolo (gauche) et Nouhou Tolo (droite)

« D’ailleurs, il fait partie du groupe qui avait fait monter Unisport de Bafang en Ligue 1 camerounaise, avant de signer finalement un contrat en USL, avec l’équipe réserve des Sounders de Seattle, en 2016. Une année plus tard, il monte avec l’équipe première en Major League Soccer. Il a été vainqueur de la Coupe MLS, en 2019 », a également révélé El Hadj Hamidou Tolo, qui est évidemment fier de son fils devenu nouveau chouchou du public camerounais.

El Hadj Hamidou Tolo a par ailleurs fait savoir qu’un entraîneur du Stade malien, dont il a oublié le nom, venu au Cameroun pour jouer un match contre le club de Nouhou Tolo, était tombé sous le charme du joueur. Mais, un épisode qui restera sans suite. Le jeune Nouhou a ainsi été contacté, à un moment, par la Fédération camerounaise de football (FECAFOOT), pour jouer d’abord avec l’équipe nationale cadette du Cameroun, puis celle des U20, U23 et occupe maintenant une place de choix dans le groupe des Lions Indomptables du Cameroun, qui participent à cette phase finale de la Coupe d’Afrique des Nations 2022.

Leave A Reply

Your email address will not be published.