Le Covid-19 « perturbe » la CAN : l’Algérie, le Cap-Vert, la Guinée… touchés

0

Alors que la 33ème édition de la Coupe d’Afrique des nations débute dans une dizaine jours au Cameroun, certaines équipes, qui ont entamé leur préparation en direction de cette compétition, enregistrent déjà des cas de Covid-19, à l’image de l’Algérie et du Cap-Vert. Dans les rangs des champions d’Afrique en titre, Youcef Belaïli, Houcine Benayada et Mohamed Amine Tougai, ont été testés positifs, tout comme le Cap-verdien Yanick Stopira.

L’Algérie a débuté sa préparation à la prochaine Coupe d’Afrique des nations, lundi, sans deux de ses cadres, son capitaine Riyad Mahrez (Manchester City) et Saïd Benrahma (West Ham), qui ne seront libérés qu’à partir du 3 janvier. Mais, l’équipe a également pris la direction de Doha au Qatar, pour son stage sans Youcef Belaïli, Houcine Benayada et Mohamed Amine Tougai, qui ont été testés positifs au Covid-19. Les trois joueurs voient leur préparation pour la CAN perturbée, car ils devront patienter à l’isolement avant de pouvoir rejoindre le reste du groupe de Djamel Belmadi.

La grosse inquiétude est que l’Algérie n’est pas la seule sélection touchée par le Coronavirus. Plusieurs équipes sont en effet touchées par le Covid-19. C’est le cas de la Guinée, de la Tunisie et de l’Égypte. A son tour, c’est le Cap-Vert qui enregistre son premier cas. Il s’agit en effet du défenseur Yanick Stopira, qui ne présentait pourtant aucun symptôme. Aussitôt déclaré positif, l’arrière droit a été mis à l’isolement. Stopira sera d’ailleurs forfait pour le match amical contre le Maroc, le vendredi. Dans les rangs de la Guinée, Moriba Kourouma, Mamadou Kané, Ousmane Kanté, et l’analyste vidéo de l’équipe, Theo Duboscp ont également testés positifs.

À rappeler qu’il y a récemment eu une énorme polémique entre la CAF et la FIFA, autour d’un report ou d’une annulation de cette 33ème édition de la Coupe d’Afrique des nations, en raison du nouveau variant de Coronavirus, Omicron, mais également sous la pression de l’Association européenne des clubs (ECA), qui menaçait de ne pas libérer les joueurs internationaux pour cette compétition. Une solution a été trouvée et la CAF a pris toutes ses précautions en permettant à chaque équipe qualifiée de sélectionner au moins 28 joueurs, au lieu de 23 en temps normal.

Leave A Reply

Your email address will not be published.